Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Keep a breast : l’application pour apprendre à se palper les seins

{{ config.mag.article.published }} 27 septembre 2020

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

À l'aide d'illustrations animées et grâce à un système de notifications, l'application Keep a breast aide les femmes à détecter précocement un cancer du sein.

{{ config.mag.article.warning }}

On le sait, le meilleur moyen de détecter un cancer du sein précocement c’est encore de se palper soi-même régulièrement. Un réflexe simple et rapide que nous sommes pourtant peu à avoir adopté. Pourquoi ? Parce qu’on ne sait pas toujours comment le faire correctement. Et puis, aussi, avouons-le, parce que nous n’y pensons pas.

Un design soigné

Pour nous donner un petit coup de pouce, l’association Keep a breast a conçu une application du même nom. Son utilisation est simple : une fois connectée, il suffit de se laisser guider pas à pas. Étape 1, on se regarde dans un miroir. Étape 2, on masse en petits cercles. Étape 3 et 4, on n’oublie pas les aisselles et les tétons.

Pour nous donner envie de nous plier à l’exercice, l’association a misé sur un design soigné. Les instructions sont illustrées par des gifs animés signés de l’artiste graphiste française Tina Tictone. Et pour ne pas oublier de le faire régulièrement, l’application invite à programmer une alerte qui tient compte de la date des règles pour éviter cette période peu propice à l’autopalpation. Vous recevrez ensuite une notification directement sur votre smartphone.

Une appli pleine de ressources

Fanny Leeb est la marraine de l'appli Keep a breast, qui apprend aux femmes à se palper les seins - oseupassociation_rosemagazineSi on détecte une masse au bout de ses doigts ? L’appli ne nous laisse pas en plan. Après un court questionnaire sur la boule palpée, des ressources sont mises à notre disposition pour ne pas rester dans l’angoisse : des conseils pour trouver un médecin rapidement ou un lieu pour passer un examen de contrôle…

L’appli regorge également de témoignages « inspirants » de femmes ayant traversé la maladie. À commencer par celui de Fanny Leeb, marraine de l’application. La chanteuse y raconte comment elle a détecté une masse alors qu’elle surveillait une brûlure qu’elle avait à la poitrine après s’être renversé un gobelet de thé chaud. La maladresse a parfois du bon !

INFO+

Lancée pour Octobre rose, l’application Keep a breast est téléchargeable gratuitement sur Play store et Apple store.

 

 

Emilie Groyer

 


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Activité physiqueSélection

eSanté : Best of des applis utiles au quotidien

Surveiller son cancer, connaître ses droits, pratiquer une activité physique : nous vous avons déniché quelques pépites digitales, pratiques, accessibles et sûres, qui vous aideront au quotidien.

10 novembre 2023

3:15

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Cancer du sein : ce qu’il faut retenir

Un nouveau traitement prometteur pour les femmes touchées par un cancer du sein métastatique ayant déjà reçu plusieurs lignes de traitements. Le Dr Barbara Pistilli, , cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, nous explique tout sur le Datopotamab deruxtecan.

3 novembre 2023

Facteurs de risque et préventionActualité

ESMO 2023. L’exposition aux particules fines augmente le risque de cancer du sein

Selon une étude française présentée cette année à l’ESMO, les PM2,5 présentes dans l’air augmentent le risque de développer un cancer du sein, et ce même quand les seuils réglementaires sont respectés. Décryptage avec le Pr  Béatrice Fervers, l’épidémiologiste qui a conduit l’étude. 

30 octobre 2023

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. De nouvelles avancées dans les cancers du sein hormonodépendants métastatiques

Cette année à l’ESMO, des résultats prometteurs dans les cancers du sein hormonodépendants métastatiques ont été présentés. Le Dr Barbara Pistilli, cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, les commente pour nous.

23 octobre 2023