Cancer de la peau : capital solaire et code de bonne conduite

Afin d’éviter un cancer de la peau, mieux vaut prendre soin de son capital solaire et ne pas abuser des UV. Tous les conseils de Rose pour préserver sa peau des rayons nocifs du soleil.

Cancer de la peau – Capital soleil

Anti-UV ou comment gérer votre capital soleil

La peau est comme une banque qui mémorise votre consommation solaire. Vous vivez à crédit pendant un temps, et vous payez l’addition à retardement ! Pour gérer au mieux votre capital soleil, il vous faut du bon sens :

– Ne pas exposer les enfants avant 3 ans ;
– Ne prendre le soleil que sur des durées courtes (pas plus d’une heure par jour) et éviter 12-16 heures si vous avez un phototype clair ;
– Ne pas sous-estimer les expositions passives (balade, jardinage, terrasse…) ;
– Bannir les cabines UV ;
– Une protection vestimentaire rapprochée. Tee-shirt anti-UV, casquette saharienne ou chapeau à large bord, lunettes ;
– De bons écrans solaires, qui n’interviennent qu’en dernière ligne. Très haute protection (50 +) pour les enfants, les phototypes clairs, les antécédents de cancers de la peau ; haute protection (indices 30, 40, 50) pour les peaux mates. À répéter toutes les deux heures en couche épaisse, et après chaque baignade.

Capital soleil, votre carte d’identité solaire

Il varie selon différents paramètres :

– Selon votre âge : 50 % de votre capital soleil (quantité de soleil que votre peau peut recevoir sans manifester de dégâts tissulaires) est consommé avant 20 ans.
– Selon vos antécédents familiaux (de cancers cutanés) : ils augmentent vos risques de 10 % .
– Selon votre profession : travailler à l’extérieur signifie 80 % d’UV en plus.
– Selon votre phototype (la couleur de votre peau) : peau claire = risques accrus
– Selon votre nombre de grains de beauté : à partir de 50, vigilance !