Cancer du sein triple négatif métastatique : le Trodelvy accessible avec 1 mois d’avance grâce à la mobilisation collective

Le Trodelvy, un médicament innovant qui permet de prolonger la survie des femmes atteintes d'un cancer du sein triple négatif en condition métastatique, sera accessible en France sans restriction à partir de novembre. Un mois de gagné sur les prévisions. Une victoire obtenue grâce à la mobilisation du collectif #MobilisationTriplettes et de RoseUp.

Toutes mobilisées dans la lutte contre le cancer - roseupassociation - rosemagazine

« Un mois de gagné, c’est magnifique ! C’est 4 semaines précieuses qui peuvent tout changer dans la vie d’une Triplette ! » Claude Coutier est ravie. Après plusieurs mois de négociation, son collectif #MobilisationTriplettes, avec l’appui de RoseUp, a obtenu gain de cause : le Trodelvy sera accessible aux Triplettes(1) françaises, sans restriction de doses, dès le 1er novembre, et non en décembre comme précédemment annoncé.

Un effort du laboratoire pour augmenter sa production

À ce jour, seules 78 cures du précieux médicament sont fournies par le laboratoire Gilead, propriétaire du Trodelvy, aux patientes françaises répondant aux critères d’éligibilité dans le cadre stricte d’une ATU(2) nominative. Les capacités de production actuelles du laboratoire ne permettent pas de fournir des doses aux près de 2000 Triplettes en attente de ce traitement. Ce sera le cas dans 3 mois.

« Depuis plusieurs mois, nos équipes travaillent sans relâche pour augmenter les capacités de production de Trodelvy afin de permettre une mise à disposition du plus grand nombre de patientes dans les meilleurs délais, nous a indiqué Thomas Lamotte, directeur adjoint de la communication de Gilead. Nous pouvons aujourd’hui confirmer que nous serons en mesure de fournir le Trodelvy de façon large au mois de novembre. »

Le laboratoire a toutefois précisé que ce délai sera respecté « sous réserve de l’obtention des autorisations nécessaires à un accès précoce ». Le régime d’ATU – dont bénéficiait jusqu’à présent le Trodelvy – a en effet été récemment réformé pour être remplacé par le régime d’accès précoce, obligeant le laboratoire à déposer une nouveau dossier auprès des autorités de santé.

« Ensemble, on peut faire bouger les choses »

« Tout cela a été possible grâce à une mobilisation collective » nous explique Claude. Pendant des mois, sans relâche, son collectif, aidé par RoseUp, alerte le Ministre des Solidarités et de la Santé, négocie avec le laboratoire, interpelle la communauté des Triplettes… « Elles ont envoyé des courriers aux députés et aux sénateurs. Ces derniers ont répondu à leur appel à l’aide en soumettant des questions écrites au Premier ministre. Le ministère de la Santé a également eu une belle écoute. On peut saluer aussi l’effort du laboratoire. Cela montre bien que, ensemble, on peut bouger les choses. »

Un délai encore trop long pour certaines Triplettes

Claude a pourtant du mal à se satisfaire de cette « victoire ». « Quelques mois à attendre, vu de l’extérieur, ça ne paraît pas grand chose. Mais on est dans des urgences de vie. Il faut bien avoir en tête que la médiane de survie, quand on est une Triplette en situation métastatique, est de 14 mois, rappelle Claude. Certaines Triplettes ne pourront pas attendre le mois de novembre… »

Emilie Groyer

Mis à jour le 20 septembre 2021.

1. Les femmes atteintes par un cancer du sein triple négatif se sont baptisées les Triplettes.

2. L’autorisation temporaire d’utilisation permet l’accès à un médicament innovant avant son autorisation de mise sur le marché.