Coronavirus : comment stimuler naturellement son système immunitaire ?

Le Pr Mahasti Saghatchian nous explique comment le sport et l'alimentation peuvent nous aider à lutter contre le coronavirus.

L'immunothérapie aide le système immunitaire à lutter par lui-même contre le cancer - roseup association

En cette période de crise sanitaire, on se sent parfois démuni face à cet ennemi invisible qu’est le COVID-19. Au-delà des gestes barrières, nous avons pourtant les moyens d’aider notre corps à se défendre contre le virus, comme nous l’explique le Pr Mahasti Saghatchian, oncologue à Gustave Roussy et à l’hôpital américain de Paris.

L’activité physique, le meilleur immunostimulant

« Heureusement, il est possible d’être acteur de nos défenses immunitaires. Beaucoup de données montrent qu’en premier lieu, l’activité physique contribue à les renforcer. Il faut qu’elle soit régulière et d’une certaine durée : 30 minutes tous les 2 jours. Le sport agit directement sur les fameuses cytokines : ces substances qui sont libérées quand il y a une inflammation ou une infection. Parce que l’activité physique fait diminuer leur taux, c’est le meilleur traitement immunostimulant qu’on connaisse. Même si vous êtes confinés, il est important de faire cette petite demi-heure de sport. Il y a plein d’applications ou d’ateliers en ligne pour cela. »

L’alimentation pour enrichir notre microbiote

« L’alimentation est évidemment aussi un vecteur important de notre immunité. Les études montrent des interactions entre le microbiote et le système immunitaire. Le microbiote c’est quoi ? C’est toutes ces bactéries que vous avez dans votre tube digestif. Ce qu’on mange va agir sur notre microbiote et notre microbiote va agir sur nos défenses immunitaires. Beaucoup de données montrent que plus notre microbiote est diversifié, plus on a de bactéries qui colonisent notre tube digestif, mieux on est protégé contre les infections. On peut enrichir sur notre microbiote avec les probiotiques. On en trouve dans les aliments fermentés : lait fermenté, yaourt fermenté, fromage fermenté, choux fermenté… Les fruits et légumes ont aussi un impact sur le tube digestif grâce à leurs fibres dont s’alimente le microbiote. » 

Retrouvez l’ensemble des Questions/Réponses sur le coronavirus

Propos recueillis par Emilie Groyer