Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Kdog reçoit 400 000€ de subvention

{{ config.mag.article.published }} 12 février 2019

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Une partie de l’équipe de Kdog, avec Isabelle Fromantin au centre. @Institut Curie

Consécration pour Kdog ! Si certains doutaient encore du sérieux du projet initié par la géniale infirmière de Curie Isabelle Fromantin, ils vont en être pour leurs frais ! Le « dépistage transcutané du cancer du sein par odorologie canine » vient de se voir attribuer le prestigieux titre de « programme hospitalier de recherche clinique en cancérologie » par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et l’Institut national du cancer (INCa). Du coup, l'équipe de Kdog bénéficie d’une subvention de 400 000€ sur trois ans pour poursuivre ses recherches auprès de 400 femmes…

{{ config.mag.article.warning }}

« Il y a deux ans, en 2017, nous avions montré que le concept de Kdog fonctionnait, autrement dit que nos chiens étaient capables de reconnaître un échantillon porteur de marqueurs tumoraux parmi quatre prélèvements de sueur, explique Isabelle Fromantin, infirmière spécialisée en plaies tumorales à l’Institut Curie et titulaire d’une thèse de doctorat sur les odeurs des plaies tumorales, obtenue à l’École supérieure de physique et de chimie de Paris (ESPCI). Maintenant, il va falloir tester cette aptitude en situation de vie réelle. » Et ça, c’est une autre affaire… Pourquoi ? Parce que les chiens ne travaillent pas, ils jouent. Ce qui les motive, c’est de recevoir une récompense chaque fois qu’ils trouvent ce qui leur est demandé. Pour montrer qu’ils identifiaient 100% des 31 compresses positives au cancer, l’équipe de Kdog en avait donc systématiquement caché une par lot à sentir. Le chien était donc 31 fois gratifié ! Dans la vraie vie, l’animal pourra être amené à sentir des dizaines d’échantillons de sueur de sein avant d’en trouver un « bon ». De quoi perdre sa motivation… « Il nous faut donc travailler la constance des chiens, poursuit Isabelle Fromantin. D’où l’étude clinique que nous allons mener sur 400 femmes, recrutées auprès de deux cabinets de radiologie de ville, du centre hospitalier de Valenciennes, de l’Institut de cancérologie de l’Ouest (ICO) de Nantes et de l’Institut Curie. »

400 femmes à risque

Les volontaires ne seront toutefois pas complètement lambda. Celles incluses dans l’étude présenteront déjà un risque, en raison d’une première mammographie douteuse. Orientées vers une mammo de contrôle, elles verront alors le radiologue et le chien qui, chacun de son côté, distingueront celles qui développent une tumeur (de celles qui présentent un kyste par exemple). Puis les résultats seront comparés pour voir si les chiens, là encore, détectent 100% des échantillons. En parallèle de cette étude en vie réelle, l’équipe Kdog travaillera avec un éthologue pour étudier les caractères des trois chiens actuellement en formation et affiner les tests de sélection des prochains.
Si, au terme de ces trois ans, l’étude clinique est concluante, Kdog pourra être proposé en France en pré-test de dépistage pour éviter les mammographies systématiques et dans certains pays en voie de développement qui ne peuvent pas s’offrir d’appareils d’imagerie médicale…

 


{{ config.mag.team }}

Béatrice Lorant

Ancienne rédactrice en chef de Rose magazine

63:00

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – La biopsie liquide

Et si l'on pouvait diagnostiquer un cancer, détecter une récidive ou une résistance à un traitement par une simple prise de sang ? C'est la promesse de la biopsie liquide. Le Pr Catherine Alix Panabières, directrice du laboratoire des Cellules Circulantes Rares Humaines du CHU de Montpellier et co-inventrice de ce mot, vous explique comment fonctionne cette technique et comment elle pourrait très bientôt révolutionner la lutte contre le cancer.

8 décembre 2023

3:15

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Cancer du sein : ce qu’il faut retenir

Un nouveau traitement prometteur pour les femmes touchées par un cancer du sein métastatique ayant déjà reçu plusieurs lignes de traitements. Le Dr Barbara Pistilli, , cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, nous explique tout sur le Datopotamab deruxtecan.

3 novembre 2023

ChimiothérapieActualité

ESMO 2023. Cancer du col de l’utérus : la chimiothérapie en première ligne améliore l’espérance de vie des femmes atteintes

La chimiothérapie devient le nouveau de standard de traitement pour les cancers du col de l’utérus localement avancés suite aux résultats de l’étude GCIG INTERLACE, présentés cette année à l’ESMO.

30 octobre 2023

Actualité

ESMO 2023. L’exposition aux particules fines augmente le risque de cancer du sein

Selon une étude française présentée cette année à l’ESMO, les PM2,5 présentes dans l’air augmentent le risque de développer un cancer du sein, et ce même quand les seuils réglementaires sont respectés. Décryptage avec le Pr  Béatrice Fervers, l’épidémiologiste qui a conduit l’étude. 

30 octobre 2023

{{ config.event.all }}

En ligne

Atelier

Atelier Pratique Kiné : le kiné répond à vos questions

21 février 202411h00 - 12h00

Lors de cet atelier en petit groupe de mise en pratique, venez poser toutes vos questions à Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose. Elle vous donnera des conseils personnalisés et des exercices adaptés à vos besoins.

En ligne

Conférence

Webinaire kiné – 10 bonnes raisons de consulter un kiné

7 février 202411h00 - 12h00

Saviez vous que la kinésithérapie peut vous aider à remobiliser votre corps en douceur pendant et après les traitements de votre cancer ? Lors de ce webinaire, Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose, vous expliquera comment la kinésithérapie peut vous aider tout au long de votre parcours de soins.

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Conseils nutritionnels et mise en pratique – Spécial Hormonothérapie

6 février 202413h30 - 15h00

Je suis sous hormonothérapie, dois-je bannir certains aliments de mes repas ? C'est quoi les aliments dits hormone-like ? Dois-je opter pour des compléments alimentaires et en éviter certains ?  Notre onco-diététicienne répondra à toutes ces questions (et bien d'autres) lors de cet atelier. Elle vous donnera également des conseils pour conserver une alimentation saine et équilibrée, pendant votre traitement d'hormonothérapie. 

Bordeaux

HormonothérapieConférence

Conférence – Comprendre et pallier les effets indésirables de l’hormonothérapie

16 février 202413h30 - 15h00

L’hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Venez rencontrer Bérangère ARNAL-MORVAN, médecin de la femme et phytothérapeute. Conférencière et enseignante en France et à l’étranger, elle est l’auteure de nombreux ouvrages et articles sur la santé de la femme au naturel.