Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Mais qui est vraiment Isabelle Fromantin, à l’origine du projet kdog ?

{{ config.mag.article.published }} 24 mai 2017

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Spécialisée dans la prise en charge des plaies tumorales du sein à l’institut curie, elle est aussi la première infirmière française titulaire d’une thèse de sciences. Rose l'a passée au scan.

{{ config.mag.article.warning }}

Proactive

Ce qu’aime Isabelle, c’est trouver des solutions concrètes pour améliorer le bien-être de ses patients. Faire mieux, trouver mieux, tel a toujours été son fil rouge. Quand elle intègre la toute première équipe de soins palliatifs de Curie, en 1997, elle est vite confrontée à ces escarres et plaies tumorales qui ne guérissent jamais et auxquelles aucun pansement n’est adapté. Elle compile les infos tous azimuts, en France et à l’étranger, découvre le congrès Plaies et cicatrisation, auquel elle assiste en 2000 pour chercher (en vain) des réponses et où elle présente un poster scientifique (synthèse de ses recherches et travaux) qui lui vaudra un prix. Créatrice, dans la foulée, de la première consultation infirmière de France, à Curie, elle progresse dans ses recherches mais décide d’approfondir encore ses connaissances des « plaies tumorales du sein » dans le cadre d’une thèse de sciences qu’elle obtient avec mention « très honorable » en décembre 2012.

Fonceuse

Isabelle sait écouter et tenir compte des conseils qu’on lui glisse. C’est parce que l’un des participants au congrès Plaies et cicatrisation de 2000 lui suggère d’ouvrir une consultation infirmière qu’elle en fait la proposition à la direction de l’Institut Curie. Un accord lui est donné pour un an, « à titre de test »… mais le succès est tel qu’il devient vite définitif. Très à l’écoute de ses patients, Isabelle devient une vraie spécialiste du soin infirmier en cancérologie et, pour son travail sur les « plaies et cicatrisation », reçoit l’ordre national du mérite en 2009. Au pot de remise de médaille, un participant, là encore, l’incite à se lancer dans une thèse. « Je n’étais jamais entrée dans une fac », dit-elle. Mais elle a suivi le conseil !

Bouillonnante

Quand elles ne s’activent pas au-dessus des escarres ou plaies tumorales chroniques d’une patiente atteinte de cancer du sein ni sur un clavier d’ordinateur, ses mains malaxent une prothèse mammaire externe, transformée en balle anti-stress. En cas de coup de fatigue ou de violent mal de tête, la prothèse peut aussi atterrir sur le front.

Altruiste

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Isabelle a toujours voulu être infirmière, pour s’occuper des autres, notamment des lépreux, dont elle avait appris l’existence à l’école. Adolescente, elle quête pour la fondation Raoul-Follereau. Son diplôme d’infirmière en poche, en 1992, elle part comme bénévole au Togo pendant un an et demi soigner les populations de brousse. De retour en France, sans un sou, elle intègre immédiatement l’Institut Curie, où elle avait effectué un stage, qu’elle avait adoré, pendant ses études. Elle n’en repart plus jamais.

Visionnaire

Son intérêt pour les plaies tumorales a poussé Isabelle à s’interroger sur leurs fréquentes mauvaises odeurs : sont-elles uniquement produites par des bactéries ou émanent-elles des tumeurs elles-mêmes ? Si oui, leurs composés volatils pourraient-ils passer la barrière cutanée et être repérés, même en l’absence de plaie ? Le flair canin pourrait-il être utilisé dans la détection du cancer du sein ? À l’automne 2015, Isabelle décide de vérifier ces hypothèses en montant le projet K-dog. Après 6 mois de dressage, les deux chiens testeurs viennent de valider le concept : 100 % des lingettes portées toute une nuit dans leur soutien-gorge par des femmes malades ont été repérées ! La suite de l’étude permettra de savoir si les chiens peuvent effectuer un dépistage précoce et si leur flair peut constituer une alternative à la mammo dans certains pays défavorisés ou auprès de personnes handicapées pouvant difficilement accéder au mammographe.

Affranchie

Inséparables des santiags qui les habillent. Isabelle a passé son enfance dans des établissements privés catholiques qui imposaient le port de l’uniforme. À l’issue de sa scolarité, elle s’est juré qu’elle ne porterait plus jamais que des jeans et des santiags. Y compris en rendez-vous ou à la messe de minuit. Elle a tenu parole et s’achète une paire de bottes par an.

 

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 12, p. 66)


{{ config.mag.team }}

Béatrice Lorant

Ancienne rédactrice en chef de Rose magazine

3:15

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Cancer du sein : ce qu’il faut retenir

Un nouveau traitement prometteur pour les femmes touchées par un cancer du sein métastatique ayant déjà reçu plusieurs lignes de traitements. Le Dr Barbara Pistilli, , cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, nous explique tout sur le Datopotamab deruxtecan.

3 novembre 2023

Actualité

ESMO 2023. L’exposition aux particules fines augmente le risque de cancer du sein

Selon une étude française présentée cette année à l’ESMO, les PM2,5 présentes dans l’air augmentent le risque de développer un cancer du sein, et ce même quand les seuils réglementaires sont respectés. Décryptage avec le Pr  Béatrice Fervers, l’épidémiologiste qui a conduit l’étude. 

30 octobre 2023

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Du nouveau pour les cancers du sein hormonodépendants métastatiques

Cette année à l’ESMO, des résultats prometteurs dans les cancers du sein hormonodépendants métastatiques ont été présentés. Le Dr Barbara Pistilli, cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, les commente pour nous.

23 octobre 2023

Reconstruction mammaireVrai-Faux

Reconstruction mammaire : le vrai du faux

Tout se dit et s’entend à propos de la reconstruction : on peut choisir sa technique, on retrouve son sein d’avant, la reconstruction à plat est impossible en France, ça coûte cher… Que croire ? On fait le point.

18 septembre 2023

{{ config.event.all }}

En ligne

Atelier

Atelier Pratique Kiné : le kiné répond à vos questions

21 février 202411h00 - 12h00

Lors de cet atelier en petit groupe de mise en pratique, venez poser toutes vos questions à Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose. Elle vous donnera des conseils personnalisés et des exercices adaptés à vos besoins.

En ligne

Conférence

Webinaire kiné – 10 bonnes raisons de consulter un kiné

7 février 202411h00 - 12h00

Saviez vous que la kinésithérapie peut vous aider à remobiliser votre corps en douceur pendant et après les traitements de votre cancer ? Lors de ce webinaire, Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose, vous expliquera comment la kinésithérapie peut vous aider tout au long de votre parcours de soins.

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Conseils nutritionnels et mise en pratique – Spécial Hormonothérapie

6 février 202413h30 - 15h00

Je suis sous hormonothérapie, dois-je bannir certains aliments de mes repas ? C'est quoi les aliments dits hormone-like ? Dois-je opter pour des compléments alimentaires et en éviter certains ?  Notre onco-diététicienne répondra à toutes ces questions (et bien d'autres) lors de cet atelier. Elle vous donnera également des conseils pour conserver une alimentation saine et équilibrée, pendant votre traitement d'hormonothérapie. 

Bordeaux

HormonothérapieConférence

Conférence – Comprendre et pallier les effets indésirables de l’hormonothérapie

16 février 202413h30 - 15h00

L’hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Venez rencontrer Bérangère ARNAL-MORVAN, médecin de la femme et phytothérapeute. Conférencière et enseignante en France et à l’étranger, elle est l’auteure de nombreux ouvrages et articles sur la santé de la femme au naturel.