Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Lymphome non hodgkinien

{{ config.mag.article.published }} 1 juillet 2011

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

{{ config.mag.article.warning }}

Un lymphome non hodgkinien est un cancer du système lymphatique, c’est-à-dire du principal élément du système immunitaire du corps. Il naît dans les globules blancs appelés lymphocytes, des cellules qui participent aux réactions de défense de l’organisme.

Un lymphome non hodgkinien apparaît le plus souvent dans un groupe de ganglions lymphatiques (lymphome ganglionnaire) ; plus rarement, dans un autre organe comme l’estomac, l’intestin, la peau ou le cerveau (lymphome extra-ganglionnaire). Il peut se propager, par le système lymphatique ou le système sanguin, à n’importe quel tissu ou organe.

Avec plus de 11 600 nouveaux cas estimés en France en 2011, ils sont au 5e rang des cancers les plus fréquents. S’ils touchent un plus souvent les hommes, ils s’observent à tout âge, mais sont plus fréquents après 60-65 ans.

On distingue notamment les lymphomes indolents, avec une évolution lente et les lymphomes agressifs qui évoluent rapidement.

Adapté à votre situation, le choix des traitements est établi par plusieurs médecins. Le plus courant est la chimiothérapie. Elle est souvent associée pour devenir immunochimiothérapie, aujourd’hui traitement de référence des lymphomes non hodgkiniens ganglionnaires. La radiothérapie ou la greffe de cellules souches hématopoïétiques peut aussi être utilisée. Parce qu’une stérilité, transitoire ou définitive, peut survenir chez les hommes après certaines chimiothérapies, il est indispensable de discuter avec l’équipe médicale des possibilités de conservation de sperme, avant le début du traitement. La conservation d’ovocytes ou d’embryons existent aussi pour les femmes traitées par radiothérapie du pelvis.

L’équipe de professionnels qui vous suit travaille en lien avec votre médecin traitant. Globale, votre prise en charge comprend tous les soins et soutiens complémentaires nécessaires face aux éventuelles conséquences de la maladie et de ses traitements (soutien psychologique pour vous ou vos proches et un accompagnement social).


En savoir plus avec l’Institut national du cancer

Le Guide Cancer Info en PDF

INCa


{{ config.mag.team }}

La rédaction de Rose magazine

Thérapie cellulaireActualité

ASCO 2023. Lymphome non hodgkinien : les CART-cells efficaces dès la première rechute

Avec une réduction de 27% du risque de décès, les CAR-T cells pourraient bien devenir le nouveau standard de traitement dès la première rechute.

16 juin 2023

Les cancersEnquêtes

Lymphome : des solutions contre la fatigue

Douleurs, anxiété et, surtout, épuisement permanent. Ce dernier effet indésirable du lymphome est un vrai handicap à vivre au quotidien pour de nombreux malades. Heureusement, des solutions existent.

9 mai 2021

Les traitements contre le cancer

Anticorps, CAR-T cells : les nouvelles armes pour lutter contre les lymphomes agressifs

Certains lymphomes non hodgkiniens évoluent très rapidement. Grâce à une meilleure compréhension de ces cancers, les armes pour les contrer sont de plus en plus efficaces.

14 avril 2021

Les traitements contre le cancerInterviews d'experts

Karin Tarte : « Identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour soigner les lymphomes »

Le Pr Karin Tarte, directrice de l’unité de recherche Inserm 917 et chef du service d’immunologie thérapie cellulaire du CHU de Rennes, dresse un état des lieux de la recherche contre les lymphomes.

25 février 2015

{{ config.event.all }}

En ligne

Thérapies cellulairesConférence

Tout savoir sur les CAR-T cells

5 septembre 2024 • 17h00 - 18h00

Comment ça marche, quelles sont ses indications, ses effets secondaires, on répond à toutes vos questions sur les CAR-T cells.