Les bienfaits de la sophrologie

La pratique de la sophrologie améliore grandement l'état psychologique et physiologique des malades de cancer. Rencontre avec Marie-Andrée, « panseuse positive », médecin et sophrologue.

Marie-Andrée Auquier, sophrologue

Il y a vingt-quatre ans, Marie-Andrée, enceinte, se fabrique une cassette de relaxation qu’elle fait régulièrement écouter à son bébé. Lorsqu’il développe une leucémie, elle lui fait réécouter la cassette. Et lui crée un univers : les draps sont la mer, le goutte-à-goutte fait le bruit des vagues ; le petit garçon devient le capitaine du navire.

Matthieu guérit.

Et sa maman est aujourd’hui médecin, homéopathe, acupuncteur et sophrologue…

Assis, les yeux fermés, les patients se laissent guider par sa voix. « Dites-vous : Ok, j’ai un cancer. Allons voir ce qu’il a à nous dire« . Et aussi : « Face à ce corps et à cet esprit en souffrance, on va chercher ce qui reste agréable.” Pour ne plus voir la chimio comme un traitement redoutable, le médecin incite à imaginer une armée de pompiers au travail. « Ici, on déploie des bâches pour protéger cheveux, foie… Là, on pose des balises pour que la chimio se fraye le bon chemin et atteigne sa cible… 

En clair, Marie-Andrée aide à broyer le noir.

INFO +

L’école de formation en sophrologie : www.academie-sophrologie.fr/

Le diplôme de sophrologue professionnel est reconnu par la Fédération Française de Sophrologie et permet de s’installer en toute légalité.