Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Vente à distance de perruques pour les malades de cancer, durant l’épidémie de coronavirus

{{ config.mag.article.published }} 23 mars 2020

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Les malades de cancer, diagnostiquées depuis le début de la crise du COVID-19, ne pouvaient plus acheter de perruques. Alertées par les oncologues, des marques ont construit une offre de vente à distance de prothèses capillaires remboursées par la CPAM.

{{ config.mag.article.warning }}

« C’est terrible pour les patientes à qui l’on diagnostique un cancer cette semaine. Non seulement elles doivent absorber l’annonce de la maladie dans un contexte hyper-anxiogène. Et celles dont les traitements doivent commencer rapidement car on ne peut les différer doivent, en plus, affronter le choc de la perte de cheveux. Sans perruque car tous les prothésistes capillaires sont fermés. Ça a vraiment été hyper-violent pour les femmes nouvellement diagnostiquées. »

Nous avons été alertées, dès le début de l’état d’urgence sanitaire par le Dr Suzette Delaloge, chef du service pathologie mammaire à Gustave Roussy, du désarroi des femmes dépourvues de solutions pour anticiper la perte de cheveux due à leurs traitements.

La perruque, tout sauf du superflu pour les malades de cancer

celine-lisraoux-tedx-parisSuperficielle, cette peur de l’alopécie dans un contexte de crise sanitaire ? Pas selon Céline Lis-Raoux, directrice de RoseUp, l’association qui a obtenu en 2019 l’augmentation du remboursement des perruques pour les malades de cancer passant de 125 à 350 euros.

« La perte de cheveux ce n’est pas « juste » une question d’apparence. C’est le signe du bouleversement qu’opère le cancer dans l’existence. Certaines se sentent devenir des « parias ». D’autres voient dans ce visage nu le signe même de la mort. Chaque drame lié à l’annonce du cancer et à la perte des cheveux est intime, ce qui est certain c’est que dans un contexte hyper-anxiogène, ne pas trouver de perruque c’est ajouter une angoisse à un mal. »

Des boutiques fermées et des malades désorientées

Les perruques sont aujourd’hui remboursées par la Sécurité Sociale sur une base de 350 euros. Ce qui permet à chacune d’avoir accès à une prothèse capillaire de qualité sans « reste à charge ». En revanche, la CPAM ne rembourse que les produits vendus par des prothésistes professionnels avec pignon sur rue. Les perruques vendues à distance (à la qualité jugée aléatoire) ne sont, théoriquement, pas prises en charge.

Bientôt un reste à charge 0 pour les perruques - roseup association, face aux cancers osons la vie

Alors, comment faire quand les enseignes de perruques sont fermées – comme tout commerce non « prioritaire »? Dès lundi midi, quelques heures après avoir reçu un appel d’une « soignante de Gustave Roussy qui demandait de l’aide », Sylvie Brusco, directrice adjointe du groupe Aderans et la directrice commerciale, ont sonné dans toute l’entreprise le branle-bas de combat. En quelques jours, les stocks ont été évalués, l’offre construite et le suivi administratif organisé. Pour permettre aux femmes d’acheter par téléphone des perruques qui seront remboursées.

Comment ça marche ?

Que vous soyez un particulier, un professionnel de santé ou une association, un numéro est mis en place pour acheter des perruques. « Le stock est regroupé sur un seul site et toutes les mesures de sécurité et d’hygiène sont respectées », explique la directrice adjointe du groupe Aderans. Les patients indiquent leurs coordonnées et leur numéro de Sécurité Sociale et seront livrées à domicile aussi longtemps que cela sera possible.

don de perruque RoseUp Association Face aux cancers osons la vie

Les professionnels de santé, eux, doivent s’organiser pour commander les modèles et quantités nécessaires. Les perruques seront livrées à l’hôpital avant répartition dans les différents services. En général, les prothésistes capillaires proposent un large choix. Étant donnée l’urgence, la marque a préféré ne proposer que des perruques de Classe 1 (intégralement remboursées par la CPAM).

Informations-services-chevelures-médicales-rosemagazine-roseupassociation
Les numéros mis en place pour les achats de perruques et les conseils

Un document d’explication simple

En temps normal, tout premier achat de prothèse capillaire nécessite un conseil adapté à chaque patiente. « Sauf que l’on est en période de crise et qu’il faut s’adapter au mieux », rappelle Sylvie Brusco. « Nous ne pouvons pas accompagner les patientes sur tous les services habituels : enlever les cheveux, s’approprier la chevelure, styliser la perruque si besoin etc… Nous avons donc élaboré un document simple sur la pose et l’entretien de la chevelure pendant cette période. »

LIRE AUSSI : Retrouvez tous nos articles sur la vaccination, l’impact de la pandémie sur les malades de cancer, les risques face au Covid-19, les pertes de chance… dans notre dossier complet Cancer et Covid-19.

Claire Manière


{{ config.mag.team }}

La rédaction de Rose magazine

Vêtements adaptésBon plan

« J’ai imaginé Crabette comme un Vinted du cancer »

Le 31 octobre 2022, Delphine Vanier lançait crabette.fr, un site de vente en ligne d’accessoires d’occasion offrant la possibilité, aux personnes touchées par le cancer, de s’équiper à moindre coût. La quadra toulousaine nous raconte son parcours...

10 mai 2024

Double peineDécryptage

Un cancer, ça peut coûter très cher

En France, on ne paie pas ses traitements contre le cancer. Mais la maladie occasionne une cascade de dépenses annexes liées à des soins qui restent peu, voire pas du tout pris en charge. On a fait les comptes, et ça fait mal !

19 avril 2024

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Dois-je suivre le conseil de mes amis qui me disent de ralentir ? »

Béatrice est devenue hyperactive depuis son cancer. Entre le sport, les loisirs créatifs, les sorties avec ses amis, elle n'arrête pas. Son entourage lui demande de ralentir, ils ont peur qu'elle en fasse trop. Doit-elle suivre leur conseil ?  Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 janvier 2024

02:08

Perte de cheveux, cils et sourcilsTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – L’alopécie, késako ?

C'est un effet secondaire redouté de certains traitements du cancer : la chute des cheveux, mais aussi des sourcils, cils, barbe, ainsi que des poils sous les aisselles et sur le pubis. C’est ce qu’on appelle : l’alopécie. C’est dû à quoi ? Combien de temps ça dure ? Ça arrive aussi en radiothérapie ? Peut-on l’éviter ? Comment faire sans cheveux ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous aide à y voir plus clair.

1 décembre 2023

{{ config.event.all }}

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

21 juin 2024 • 13h00 - 13h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

21 juin 2024 • 12h30 - 13h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

21 juin 2024 • 12h00 - 12h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

21 juin 2024 • 11h30 - 12h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.