Cancer et Covid-19 : « Mon pass sanitaire sera-t-il invalidé si je ne fais pas ma dose de rappel ? »

Le Président, Emmanuel Macron, a annoncé que le pass sanitaire des personnes vulnérables face au Covid-19, n'ayant pas reçu une dose de rappel, sera désactivé. On décrypte cette annonce qui concerne notamment les personnes atteintes d'un cancer.

Le pass sanitaire est obligatoire pour se rendre à l'hôpital - roseupassociation - rosemagazine

Dans son allocution du 9 novembre, Emmanuel Macron a rappelé que l’immunité contre le Covid-19 diminuait 6 mois après la vaccination. Le Président a donc invité les personnes à risque de formes graves du Covid-19 – à savoir les personnes de plus de 65 ans ou souffrant de comorbidités comme le cancer – à effectuer une dose de rappel. Cette injection, destinée à booster les défenses immunitaires, devra être réalisée 6 mois après la dernière dose, dans un délai maximum de 4 semaines1.

LIRE AUSSI : Pour savoir si vous êtes considéré comme une personnes à risque face au Covid-19, lisez notre article « Vaccination anti-Covid-19 des malades de cancer : on répond à vos questions »

À compter du 15 décembre, toute personne concernée devra justifier qu’elle a bien effectué sa dose de rappel pour que son pass sanitaire reste valide. Le pass sanitaire des personnes de plus 65 ans sera automatiquement désactivé 6 mois et 5 semaines après leur dernière dose si elles n’ont pas reçu de dose de rappel.

Cette automatisation est possible car le pass sanitaire contient votre date de naissance. Votre état de santé n’étant en revanche pas renseigné dans votre pass sanitaire, celui-ci ne sera donc pas désactivé si vous avez moins de 65 ans, que vous avez une comorbidité et que vous n’avez pas reçu de dose de rappel. En revanche, un justificatif pourra vous être demandé notamment pour vous rendre à l’hôpital.

INFO+ : Pour plus d’informations, consultez le site du gouvernement.

Emilie Groyer

1. Pour les vaccins à ARNm