Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’est quoi votre objet fétiche ? » – Pour Véronique c’est son boîtier Morphée

{{ config.mag.article.published }} 14 juin 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Véronique a réglé ses problèmes de sommeil grâce à Morphée, un appareil qui diffuse des programmes de relaxation

Au fil des traitements du cancer, ce petit appareil diffusant des programmes de relaxation lui est devenu indispensable. De jour comme de nuit.

{{ config.mag.article.warning }}

Le jour de la Fête des mères, en 2019, ma fille m’offre un boîtier Morphée. C’est une petit appareil sur lequel on peut brancher ses écouteurs pour suivre des séances de méditation et de sophrologie, conçues par des experts du sommeil. Détente assurée ! J’en avais bien besoin à l’époque parce que j’étais en chimiothérapie et ça se passait très mal. Depuis qu’on m’avait découvert un cancer de l’estomac en 2018, avec une progression dans le péritoine, je cumulais des séances qui ne fonctionnaient pas et mon état se détériorait de mois en mois… On a fini par me poser une sonde parentérale pour m’alimenter. Chaque cure me stressait parce que je savais qu’après j’allais être complètement HS. Pour passer ces moments compliqués, j’avais besoin de m’évader. Et Morphée a été très efficace pour ça. On a le choix entre 7 thèmes, tous différents, permettant de se concentrer sur sa respiration durant des séances qui durent de 8 à 20 minutes. Ca permet de lâcher le mental, on baille, on se détend, et doucement on s’endort.

La nuit je m’endors avec, mon mari est habitué !

En 2021, je suis très faible et je manque de mourir d’une péritonite. Tout ça prend fin en 2021 quand les médecins comprennent que mon cancer de l’estomac est en fait une récidive de mon cancer du sein de 2007. Cela fait presque 3 ans qu’on me soigne pour un cancer gastrique alors que c’est un cancer du sein ! Ce qui m’a sauvée du désespoir, c’est mon optimisme. Je suis quelqu’un qui pense que le meilleur arrive toujours.

Et puis Morphée m’a aussi bien aidée car quand on dort bien, la tête va mieux, et le corps aussi. J’ai utilisé Morphée tout de suite en chimio, et le soir au moment de me coucher. Avec mes traitements, le sommeil venait difficilement, ce petit objet m’a aidée aussi à ce niveau là. Je l’utilise d’ailleurs encore aujourd’hui. Je suis maintenant sous thérapie orale, et je rencontre toujours les mêmes problèmes pour dormir. J’ai du mal à fermer la porte aux pensées. Le thème consacré à la visualisation est un bon moyen d’y parvenir. Il s’agit d’imaginer un paysage. Je choisis le plus souvent un jardin, ou le désert, des endroits paisibles où je me sens bien… et ça marche à fond ! Je pars littéralement dans le sommeil !

L’avantage c’est qu’il n’y a pas besoin de l’éteindre, au bout de 20 minutes, Morphée s’arrête tout seul. Mon mari a l’habitude de partager notre lit avec cet accessoire qui est désormais indispensable à ma vie !

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Objets fétiches »

 

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Angoisse et stressAtelier

Sophrologie

25 juin 2024 • 10h00 - 11h30

Grâce à différents exercices de respiration, d’écoute des sensations corporelles et de visualisation, la sophrologie vous aidera à traverser l’épreuve du cancer en vous apprenant à relâcher vos tensions, à expulser vos peurs et à accepter votre état d’être. C'est la voix de Gersende, sophrologue, qui vous guide dans cette pratique.

Bordeaux

Art thérapieAtelier

Tricot

25 juin 2024 • 13h30 - 15h00

Nous vous proposons de venir partager un moment créatif entre ladies, animé par Audrey, bénévole de l'association Au sein des femmes. Un fois par mois, elle vous proposera un atelier autour du tricot, ouvert à toutes, des débutantes aux plus confirmées. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers… Pour déstresser, rien ne vaut le tricot. Venez découvrir les bienfaits de la tricothérapie avec notre intervenante Audrey !  Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Bordeaux, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Paris

Atelier

Tricot

25 juin 2024 • 14h00 - 16h00

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers… Pour destresser, rien ne vaut le tricot. Venez découvrir les bienfaits de la tricothérapie avec notre intervenante Delphine !

En ligne

Angoisse et stressConférence

Webinaire Méditation

26 juin 2024 • 09h30 - 10h00

Pas facile de profiter sereinement du moment présent lorsque nos pensées nous ramènent constamment à la maladie et aux traitements. La méditation vous apprendra à exercer votre mental pour mettre à distance vos émotions négatives et revenir à “l'ici et maintenant”.