{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils sport adapté au cancer perte des cils activité physique adaptée cancer du sein témoignage autour du cancer traitement du cancer maquillage cancer métastatique gestion du stress coronavirus coiffure apa cheveux focus cancer du sein reconstruction mammaire reflexologie plantaire prenez la une réflexologie psycho être maman et avoir un cancer chimiothérapie mastectomie 

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Décryptage > Q/R Cancer et psycho : « Comment faire la paix avec ce nouveau corps ? »

Q/R Cancer et psycho : « Comment faire la paix avec ce nouveau corps ? »

Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, répond à vos questions. Aujourd’hui, elle conseille Laura.

Laura : Je suis atteinte d’un cancer du poumon et j’ai subi plusieurs interventions chirurgicales qui m’ont laissé d’importantes cicatrices. J’ai du mal à me regarder dans un miroir, je ne me reconnais plus. Comment faire la paix avec ce nouveau corps ?

Sophie Lantheaume : L’expérience de la maladie, et ce, quels que soient les traitements reçus, fait porter au corps les stigmates d’une expérience douloureuse. Ces traces sont le signes d’un combat, d’une bataille, une blessure de guerre. Ce corps et ces stigmates vous rappellent des moments difficiles, vouloir l’éviter est donc tout à fait normal. Mais l’évitement ne fait que repousser la confrontation inévitable à ce corps souffrant ou qui a souffert. En thérapie, j’ai tendance à proposer cette métaphore : il est plus facile d’accueillir une vague, qu’un tsunami. Plus vous allez éviter de vous confronter à votre corps en souffrance, et plus il deviendra difficile de vous y confronter.

« Il est plus facile d’accueillir une vague, qu’un tsunami »

Cette expérience de maladie fait partie de vous dorénavant, c’est un pan de votre histoire. Il va donc s’agir d’amorcer un deuil puis de faire la paix avec votre corps. Vous n’êtes pas que cette partie malade, ou ces citatrices sur votre peau. Vous restez un tout. C’est donc aussi accepter qu’il n’a pas été entièrement malade, que seules certaines parties ont été touchées. Reconnectez-vous, dans un premier temps, à ces parties non touchées puis, progressivement allez vers celles qui en portent les traces. Touchez ces zones sensibles avec amour afin de progressivement (re)percevoir votre corps en entier. Faire la paix, c’est avoir de la compassion envers lui et donc envers vous-même. Le recours à une socio-esthéticienne, et/ou des séances de sophrologie peuvent aussi vous aider à apprivoiser ce nouveau corps et à l’accepter.

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

23 mai 2022

Interview

Odré : Talent aiguille

9 décembre 2021

Conseil

Mon kiné peut m’aider !

29 octobre 2021

Dossier

Dossier : Cancer et sexualité

1 juin 2021

Gérer les effets secondaires

Le cancer nous rend-il méchant ?

RoseUp Association

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}