Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Cancer et psycho : « Comment faire la paix avec ce nouveau corps ? »

{{ config.mag.article.published }} 8 juillet 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Laura est atteinte d'un cancer du poumon et a subi plusieurs interventions chirurgicales qui lui ont laissé d'importantes cicatrices. Elle a du mal à se regarder dans un miroir, elle ne se reconnait plus. Comment faire la paix avec ce nouveau corps ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

{{ config.mag.article.warning }}

Sophie Lantheaume : L’expérience de la maladie, et ce, quels que soient les traitements reçus, fait porter au corps les stigmates d’une expérience douloureuse. Ces traces sont le signes d’un combat, d’une bataille, une blessure de guerre. Ce corps et ces stigmates vous rappellent des moments difficiles, vouloir l’éviter est donc tout à fait normal. Mais l’évitement ne fait que repousser la confrontation inévitable à ce corps souffrant ou qui a souffert. En thérapie, j’ai tendance à proposer cette métaphore : il est plus facile d’accueillir une vague, qu’un tsunami. Plus vous allez éviter de vous confronter à votre corps en souffrance, et plus il deviendra difficile de vous y confronter.

« Il est plus facile d’accueillir une vague, qu’un tsunami »

Cette expérience de maladie fait partie de vous dorénavant, c’est un pan de votre histoire. Il va donc s’agir d’amorcer un deuil puis de faire la paix avec votre corps. Vous n’êtes pas que cette partie malade, ou ces citatrices sur votre peau. Vous restez un tout. C’est donc aussi accepter qu’il n’a pas été entièrement malade, que seules certaines parties ont été touchées. Reconnectez-vous, dans un premier temps, à ces parties non touchées puis, progressivement allez vers celles qui en portent les traces. Touchez ces zones sensibles avec amour afin de progressivement (re)percevoir votre corps en entier. Faire la paix, c’est avoir de la compassion envers lui et donc envers vous-même. Le recours à une socio-esthéticienne, et/ou des séances de sophrologie peuvent aussi vous aider à apprivoiser ce nouveau corps et à l’accepter.

À LIRE AUSSI : Retrouvez notre rubrique « Question/réponse psycho » ici.


{{ config.mag.team }}

Sophie Lantheaume

Docteur en psychologie de la santé

Image et estime de soiQuestion/Réponse

Cancer et psycho. « J’ai honte d’avoir un cancer »

Louise a parfois honte d'avoir un cancer, comme si elle était atteinte d'une maladie qu'il faudrait cacher. Pourtant, elle sent bien que cela l'aiderait d'en parler, de briser ce tabou. De l'assumer, en quelque sorte. Elle se demande comment vaincre ce paradoxe. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 avril 2024

47:00

Problèmes de peau et d'ongles {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire socio-esthétique – Protéger sa peau de la radiothérapie

Votre peau est malmenée par la radiothérapie ? Vous souffrez de rougeurs, de sécheresse ou peut-être d’autres effets indésirables ? Prescilia, notre socio-esthéticienne, vient à la rescousse de votre peau grâce à ses précieux conseils.

13 mars 2024

47:00

Problèmes de peau et d'ongles {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire socio-esthétique – Protéger soin de ses ongles des traitements contre le cancer

Les traitements contre le cancer, en particulier la chimiothérapie, fragilisent les ongles. Quels soins utiliser ? Quels vernis privilégier ? Quels dissolvants éviter ? Prescilia, notre socio-esthéticienne, vous donne des conseils pour les protéger et les nourrir avant, pendant et après vos traitements.

1 mars 2024

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Mon hypersensibilité est-elle passagère ? »

Margot se sent beaucoup plus sensible depuis qu'elle a eu un cancer. Par exemple, les petites attentions de ses proches la touchent profondément, au point de la faire pleurer. Elle se demande si cette hypersensibilité est "normale" et si elle va passer. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

19 février 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Rouleaux de quartz

3 mai 202415h00 - 16h30

Un rouleau de quartz ? Qu'est-ce que c'est ? Quels sont les bienfaits ? Comment et à quelle fréquence peut-on l'utiliser ? Durant cet atelier collectif, notre socio-esthéticienne vous donnera tous les conseils pour utiliser les rouleaux de quartz et les intégrer dans votre routine beauté !

Bordeaux

Activité physiqueAtelier

1ère rencontre – APA

2 mai 202409h30 - 10h00

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Yann Franchet, intervenant en APA, vous rencontre en temps individuel pour élaborer avec vous vos besoins et votre accompagnement en fonction de votre parcours et de vos traitements. Il vous présentera également  les nombreux bienfaits de l'activité physique adaptée :  Renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel…

Bordeaux

Activité physiqueAtelier

1ère rencontre – APA

29 avril 202416h15 - 16h45

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Yann Franchet, intervenant en APA, vous rencontre en temps individuel pour élaborer avec vous vos besoins et votre accompagnement en fonction de votre parcours et de vos traitements. Il vous présentera également  les nombreux bienfaits de l'activité physique adaptée :  Renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel…

Bordeaux

Activité physiqueAtelier

1ère rencontre – APA

22 avril 202416h15 - 16h45

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Yann Franchet, intervenant en APA, vous rencontre en temps individuel pour élaborer avec vous vos besoins et votre accompagnement en fonction de votre parcours et de vos traitements. Il vous présentera également  les nombreux bienfaits de l'activité physique adaptée :  Renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel…