Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Opération reconstruction du sein : elles l’ont fait !

{{ config.mag.article.published }} 23 février 2015

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Preparing to breast correction, isolated, white background

Après une mastectomie partielle ou totale, elles voulaient retrouver une poitrine, si possible la plus naturelle possible. C’est chose faite. Elles racontent…

{{ config.mag.article.warning }}

Témoignage d’Yvette, 74 ans, sur la reconstruction de son sein :

« Reconstruite avec… moi-même ! »

« Trois mois après ma mastectomie, j’ai voulu, avant de prendre une décision, connaître dans le détail toutes les techniques de reconstruction mammaire. Mon « enquête » a duré environ un an ! Rien ne me satisfaisait vraiment jusqu’à ce que je découvre sur internet un article du Télégramme de Vannes sur le dédoublement du sein controlatéral. J’ai tout de suite été séduite par cette nouvelle méthode qui consiste à se servir du sein restant pour reconstruire celui qui manque. L’intervention s’est merveilleusement bien passée. Lorsque je me suis réveillée, j’avais deux beaux volumes presque identiques. C’était bien mes seins ! Quel bonheur de sentir ce nouveau sein dont la présence m’avait tant manqué, et surtout, de me dire que j’avais été reconstruite avec moi-même ! »

Témoignage de Marie-Claire, 47 ans, sur sa reconstruction mammaire à l’aide de BRAVA

« C’est bien moins angoissant qu’une « vraie » opération »

« Peu de temps après ma mastectomie totale, la technique BRAVA arrivait à Nantes. Quand on m’en a parlé j’ai tout de suite senti que c’était ce qui me fallait. J’ai donc été l’une des premières à en bénéficier dans ma région ! N’ayant pas fait de radiothérapie, j’étais une bonne candidate car ma peau était très souple. C’est vrai que porter cet appareil n’est pas très rigolo ! J’ai eu droit à quelques ampoules à l’endroit où la peau était en contact avec les coques. Le plus douloureux pour moi ? Les séances de prélèvement de graisse dans le ventre mais, en ce qui me concerne, le jeu en valait la chandelle. Après trois séances d’injection de graisse, j’avais retrouvé mes seins, et depuis… j’ai un ventre plat ! »

Témoignage de Christine, 53 ans où comment elle est arrivée à reconstruire son sein

« Un résultat magnifique ! »

« À 47 ans, j’ai subi une mastectomie et j’ai souhaité très rapidement reconstruire mon sein. Le premier chirurgien plasticien m’a proposé une reconstruction par grand dorsal, mais il m’était impossible d’envisager le prélèvement d’un muscle, ni une grande cicatrice dans le dos. Alors le parcours du combattant a commencé pour trouver “L’autre solution” ! J’ai consulté cinq autres chirurgiens et parcouru de nombreux sujets sur la reconstruction sur internet. C’est sur un site américain que j’ai découvert le Diep. L’intervention a eu lieu un an plus tard. Elle a duré 6h et je suis sortie de l’hôpital au bout d’une semaine.

Ensuite, pendant 15 jours, une infirmière est venue pour les pansements et les injections contre la phlébite. Je devais porter des bas anti-thromboses, puis une gaine nuit-et-jour pendant 6 semaines. Pas très glamour… Mon ventre a tiraillé pendant un mois, puis j’ai eu une sensation de ventre cartonné pendant un an. Pour améliorer la cicatrisation, j’ai porté nuit et jour des plaques de silicone sur les cicatrices, que je massais moi-même avec une crème. Mais au final, après les interventions de symétrisation et de retouches avec trois séances de lipofilling, des massages des cicatrices chez le kiné, le résultat, est vraiment magnifique et très naturel ! J’ai retrouvé le plaisir de porter des vêtements légers, des décolletés, des maillots de bain 2 pièces. Je vis comme avant ! »


{{ config.mag.team }}

La rédaction de Rose magazine

47:00

Problèmes de peau et d'ongles {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire socio-esthétique – Protéger soin de ses ongles des traitements contre le cancer

Les traitements contre le cancer, en particulier la chimiothérapie, fragilisent les ongles. Quels soins utiliser ? Quels vernis privilégier ? Quels dissolvants éviter ? Prescilia, notre socio-esthéticienne, vous donne des conseils pour les protéger et les nourrir avant, pendant et après vos traitements.

1 mars 2024

Thérapies ciblées et ADCEnquêtes

Cancer du sein triple négatif : Trodelvy, ça change quoi ?

Touchant des femmes plutôt jeunes, à un stade avancé, il a longtemps laissé les médecins démunis. Jusqu’à l’arrivée, à la fin de 2021, de cette thérapie ciblée. Porteuse d’un formidable espoir, a-t-elle rempli toutes ses promesses ?

1 mars 2024

Films et sériesActualité

Cancer, jeunesse et réseaux sociaux

Ils s’appellent Marriah, Lucie, Jolann et Victorine… Ils ont grandi avec les réseaux sociaux et c’est naturellement qu’ils s’en sont servi pour parler de leur cancer découvert alors qu’ils n’avaient qu’une vingtaine d’années. Ils témoignent dans Les Vivants, un documentaire lumineux, signé Hélène Lam Trong et Jérémy Bulté.

28 février 2024

17:23

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Catherine : « J’avais tout idéalisé et rien ne s’est passé de cette façon-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Catherine. Ce sont de fortes douleurs au ventre qui poussent Catherine à aller aux urgences. Après quelques semaines d’errance diagnostique, le couperet tombe : cancer du colon. Il faut opérer. Prise en main par un chirurgien avenant et rassurant, elle est sûre que tout va bien se passer. Sauf que…

26 février 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

TraitementsAtelier

ETP* pendant les traitements – Le rôle des soins support ?

20 mars 202414h00 - 15h00

Le Dr Ivan Krakowski, oncologue, vous présentera le rôle des soins supports et vous expliquera comment ils peuvent vous soulager durant les traitements.

Bordeaux

Activité physiqueAtelier

1ère rencontre – APA

21 mars 202412h00 - 12h30

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Yann Franchet, intervenant en APA, vous rencontre en temps individuel pour élaborer avec vous vos besoins et votre accompagnement en fonction de votre parcours et de vos traitements. Il vous présentera également  les nombreux bienfaits de l'activité physique adaptée :  Renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel…

Bordeaux

Beauté et bien-êtreAtelier

Beauté & Bien-être -Prendre soin de ses pieds avec les neuropathies

26 mars 202414h00 - 15h30

Problème de pieds trop secs, sensibilisés, échauffés par les traitements ? Ou envie tout simplement d'avoir des pieds toutes douces et légères ? Venez les chouchouter avec les recettes magiques de Sandra, notre socio-esthéticienne. Vous pourrez profiter d'un enveloppement de pieds  grâce à un baume nourrissant ou un bain de pieds à l'argile et au sel de la mer morte...

Bordeaux

Estime de soiAtelier

Cycle thématique se réconcilier avec son corps-Nursing Touch

21 mars 202414h00 - 15h00

 Aujourd'hui, nous vous proposons de venir découvrir ou redécouvrir le "Nursing Touch" durant un atelier collectif. Cette méthode permet de réduire le stress et la douleur par l'effleurage de la peau. Nous vous invitons à venir seule ou en duo (conjoint, amie, fille, mère, une autre adhérente...) pour recevoir et offrir un moment de partage, donner de la douceur et du réconfort pour chacun et à tour de rôle.