Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’est quoi votre objet fétiche ? » – Pour Laurie, c’est un éventail

{{ config.mag.article.published }} 21 juin 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Photo : Patrick Swirc

Au fil de ses traitements du cancer, cet objet un peu démodé est devenu indispensable à cette sage-femme de 37 ans. C’est son arme fatale contre les bouffées de chaleur, et elle ne s’en sépare jamais…

{{ config.mag.article.warning }}

En octobre 2020, après deux ans d’errance diagnostic, j’apprends que j’ai un cancer du sein et qu’il est métastatique. Je subis d’abord une mastectomie puis, début janvier 2021, je démarre un protocole associant une thérapie ciblée à une hormonothérapie que je dois prendre à la fois par comprimés et par injection. Dans les trois mois qui s’écoulent entre l’annonce et le début de ce traitement, je perds 13kg, et j’ai tout le temps froid. Tellement froid que certains jours je prends jusqu’à 4 douches chaudes pour tenter de me réchauffer. On me prévient qu’avec l’hormonothérapie costaude que je vais prendre, je serai ménopausée artificiellement – un peu hard à encaisser à 35 ans – et que j’aurais des bouffées de chaleur sans doute plus brutales que lors d’une ménopause naturelle. Et c’est ce qui est arrivé. La frileuse que j’ai toujours été est prise de coups de chaud insensés, violents, et qui peuvent m’arriver n’importe où, n’importe quand. Dans la journée, c’est embarrassant. Je transpire, je dégouline. Moi qui étais plutôt « pyjama pilou » et chaussettes pour dormir, je passe maintenant mes nuits sans couette et la fenêtre ouverte.

C’est plus pratique qu’un ventilo !

Comme j’avais été prévenue de cet effet plus qu’indésirable, j’avais anticipé en faisant l’acquisition d’un éventail avant de démarrer le traitement. Puis, rapidement, d’un deuxième. Puis trois, puis quatre ! Un petit stock constitué par peur de me créer des bouffées de chaleur d’énervement à l’idée de ne pas en avoir un sous la main en cas de besoin !

Il y en a un qui ne quitte jamais mon sac à main, un sur ma table de nuit, un stratégiquement laissé dans la voiture, et un dernier à disposition dans le salon. Aujourd’hui, j’en possède une petite dizaine. Certains m’ont été offerts, sinon je les achète au coup de cœur, et j’essaie de les assortir avec ce que je porte.

Si on m’avait dit un jour que j’en utiliserais au quotidien, je ne l’aurais pas cru ! C’est un objet étranger à ma génération, qui a un petit côté désuet. Et pourtant ! C’est pratique, léger et plus facile à transporter qu’un ventilo ! Et puis je trouve que s’éventer est un geste féminin, élégant. Chic. Et ça fait tellement, tellement de bien. En faire l’expérience, c’est l’adopter !

À LIRE : retrouvez tous les épisodes de notre série « Objets fétiches »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Photo : Patrick Swirc

Retrouvez cet article sur Rose Magazine (Numéro 24, p.38)


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

Tristesse et dépressionActualité

ASCO 2024 – Détecter précocement les signes de dépression post-cancer

Identifier les femmes susceptibles de développer une dépression après un cancer du sein et ce, dès leur diagnostic, c’était l’objectif des travaux présentés cette année au congrès international de cancérologie de l’ASCO par le Dr Antonio Di Meglio. Il les décrypte pour nous.

14 juin 2024

60:00

Reconstruction mammaire {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Tout savoir sur la reconstruction de l’aréole et du mamelon

Après une mastectomie, voir son mamelon et son aréole "redessinés" constitue souvent la touche finale à un (long…) parcours de reconstruction. Le Dr Benoit Couturaud, chirurgien plasticien et cancérologue à l'institut Curie, et Laurence Malzard, tatoueuse, fondatrice de Dermaréole et ancienne patiente, vous montreront les options qu'offrent la chirurgie et le tatouage.

7 juin 2024

Angoisse et stressReportages

Effets secondaires du cancer : la transe aide-t-elle à mieux les vivre ?

En Belgique, une équipe de chercheurs mène une étude inédite sur les techniques menant à un état modifié de conscience, dont la transe auto-induite. Objectif : évaluer scientifiquement son impact sur certains effets secondaires du cancer. Entre 2022 et 2023, 40 patients sortis de traitement y ont participé... Parmi eux, des Françaises.

3 juin 2024

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Libourne – Café RoseUp

26 juin 2024 • 14h15 - 16h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Libourne afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Sainte Foy La Grande – Café RoseUp

27 juin 2024 • 10h15 - 12h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Sainte Foy La Grande afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie. Ce temps est pour partager vos ressentis, vos questions et expérience(s) autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Activités physiques adaptéesAtelier

1ère rencontre – APA

27 juin 2024 • 12h00 - 12h30

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Yann Franchet, intervenant en APA, vous rencontre en temps individuel pour élaborer avec vous vos besoins et votre accompagnement en fonction de votre parcours et de vos traitements. Il vous présentera également  les nombreux bienfaits de l'activité physique adaptée :  Renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel…

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

27 juin 2024 • 12h30 - 13h00

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.