{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein témoignage autour du cancer traitement du cancer cancer métastatique gestion du stress coiffure cheveux apa coronavirus reflexologie plantaire effets secondaires des traitements du cancer focus cancer du sein réflexologie socio-coiffure emploi et cancer chimiothérapie sophrologie reconstruction mammaire

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Décryptage > Q/R Cancer et fertilité : « Je suis sous hormonothérapie, puis-je la suspendre pour avoir un enfant ? »

Q/R Cancer et fertilité : « Je suis sous hormonothérapie, puis-je la suspendre pour avoir un enfant ? »

Le Pr Grynberg, spécialiste de la fertilité à l’hôpital Antoine-Béclère à Clamart et à Jean-Verdier à Bondy, répond à vos questions. Aujourd’hui, il conseille Marine.

Marine : J’ai 36 ans et j’aimerais être mère mais je suis sous hormonothérapie suite à un cancer du sein. Puis-je faire un pause dans mon traitement pour tomber enceinte ?

Pr Grynberg, spécialiste de la fertilité-rosemagazine-roseupPr Grynberg : Si on revient sur l’histoire de l’hormonothérapie, au départ, quand ce traitement est arrivé, les études ont montré que le cancer récidivait moins lorsque les femmes étaient sous hormonothérapie pendant 2 ans par rapport à celles qui ne prenaient pas de traitement. Ensuite, on s’est aperçu que 5 ans c’était mieux que 2. Maintenant, que 10 ans c’est mieux que 5. C’est sans fin à mon avis.

On diminue beaucoup le risque de récidive au début du traitement. Après, on continue de le diminuer mais un peu moins. Mais on le diminue toujours. C’est à mettre dans la balance.

Les recommandations officielles préconisent d’envisager une interruption de l’hormonothérapie pour un projet de grossesse après 5 ans de traitement. Mais il est communément admis de faire une pause après 3 ans pour permettre à ces femmes de faire des enfants naturellement ou en utilisant ce qu’on aurait congelé avant les traitements. Quitte à reprendre l’hormonothérapie après. Les premières données suggèrent qu’il n’y a de risque à opter pour cette stratégie.

INFO +

Retrouvez l’intégralité du webinaire sur la préservation de la fertilité animé par le Pr Grynberg sur notre chaine YouTube.

Propos recueillis par Emilie Groyer

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

9 septembre 2022

Décryptage

Hormonothérapie : le vrai du faux

25 juillet 2022

Chimiothérapie

Chimiothérapie : késako ?

6 juin 2022

Décryptage

Les biosimilaires : késako ?

2 mai 2022

Décryptage

La radiothérapie : késako ?

5 septembre 2022

Conseil

Bien gérer sa thérapie orale

RoseUp Association

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}