{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein Angoisse et stress liés au cancer témoignage autour du cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure cheveux reflexologie plantaire apa emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure nutrition sophrologie coronavirus réflexologie retour au travail après un cancer

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Conseil > Les compléments alimentaires : à prendre avec vigilance

Les compléments alimentaires : à prendre avec vigilance

Poudre de collagène, gommes à la vitamine C, gélules de probiotiques… Ces produits qui promettent une peau radieuse et des cheveux brillants vous tentent … Mauvaise idée pendant les traitements ! On vous explique.

Sous nos masques, l’hiver a été rude pour notre peau : teint pâlot, traits tirés… En quête d’un coup d’éclat, vous hésitez entre une cure de gélules d’huile d’onagre et un complexe antioxydant pour booster votre peau ou vos cheveux. Abandonnez cette idée. Le cocktail traitement et compléments alimentaires est potentiellement dangereux. « Ils peuvent interagir », précise le Dr Véronique Pélagatti, pharmacienne à l’institut universitaire du cancer de Toulouse, Oncopole, « certaines substances peuvent contrecarrer ou, au contraire, augmenter les effets des traitements anticancéreux ».

Démonstration avec les antioxydants : leur principale fonction est de protéger les cellules… tout l’inverse de l’effet recherché dans le traitement du cancer, qui consiste à tuer les cellules malignes. « En en prenant, vous nourrissez en priorité les mauvaises cellules, favorisant ainsi leur croissance et leur multiplication », explique le Pr Luc Cynober, professeur honoraire de nutrition à l’Université de Paris. « Par exemple, le sélénium peut diminuer l’efficacité des taxols dans le traitement des cancers du sein, tandis que la vitamine C risque d’augmenter la toxicité rénale du méthotrexate. » Quant à l’extrait de pépin de pamplemousse, il bloque l’action d’une enzyme du foie (le cytochrome CYP3A4) et peut augmenter jusqu’à 10 à 12 fois la concentration de certains médicaments. C’est notamment le cas des chimiothérapies à base de docétaxel, des hormonothérapies et des thérapies ciblées. Il y a donc un risque de surdose.

Prudence aussi avec les phytoestrogènes de soja en cas de cancer hormono-dépendant, et avec le bêta-­carotène, autre bombe à retardement. Deux études, Caret1 et ATBC2, montrent que le bêta-­carotène augmente le risque de cancer du poumon chez les fumeurs et les personnes exposées à l’amiante. Donc, même si certains dermatologues recommandent d’en prendre avant une exposition au soleil ou en cas de lucite estivale, on passe son tour tant qu’on est en traitement ! Et on en revient à son assiette. Car c’est encore là « que se trouvent les meilleurs compléments alimentaires santé », rappelle le Dr Grand-Vincent, médecin esthétique.

On ne lésine donc pas sur les fruits et légumes de saison qui en regorgent, tels que les carottes, épinards, melons, abricots… Chaque couleur apporte des vitamines et des antioxydants naturels et protecteurs qui agissent en synergie. « Un régime alimentaire adapté et varié suffit à apporter tous les nutriments nécessaires à notre corps », ajoute Delphine Litche-Choukroun, nutritionniste à l’institut Rafaël. « Les carences en nutriments restent rares, sauf en cas de dénutrition sévère, que seul un bilan biologique pourra révéler. Le médecin prescrira si besoin des compléments nutritionnels oraux, riches en protéines et en énergie. Une fois vos traitements terminés, vous pourrez voir avec votre oncologue ou votre médecin référent si vous avez besoin d’une complémentation pour renforcer l’organisme. »

En clair : il ne faut jamais prendre des compléments alimentaires au hasard. Enfin, soyez vigilante autant sur la qualité que sur la filière de distribution : 62 % des médicaments achetés en ligne sont des contrefaçons ou des produits de qualité inférieure, et 94 % des sites web ne disposent pas d’un pharmacien attitré aux compétences vérifiables3. Prudence donc… Surtout si vous faites partie des 35 %4 de patients qui s’autocomplémentent depuis leur diagnostic sans en parler à un professionnel de santé. Pour vous aider à vous sentir belle et bien dans votre peau sans risque, suivez plutôt nos astuces !

Je veux avoir une bonne mine

Massez-vous le visage avec de l’huile de carotte, riche en carotène, un pigment naturel qui va joliment dorer votre peau. Côté maquillage, après avoir appliqué une protection solaire SPF50, quelques gouttes de fluide de teint perfecteur et le tour est joué.

Je veux stimuler ma production

…de collagène. Certains aliments favorisent sa synthèse. Les champions ? Les bouillons d’os, comme la soupe d’ailerons de poulet, le jaune d’œuf, le saumon, l’avocat, les produits laitiers, et la viande, source d’acides aminés. N’oubliez pas les acides gras essentiels, qui protègent les fibres de collagène et que l’on trouve en quantité dans l’amande, la noix, le sésame, mais aussi la fève, le pois chiche, les haricots blanc et rouge…

Je veux des ongles plus forts

… et une crinière de lionne. Vos meilleurs alliés ? L’huile de ricin en massage sur vos ongles et votre cuir chevelu. Et toujours… votre assiette. Pensez aux protéines animales, riches en acides aminés, qui stimulent la synthèse de kératine, et en fer (viande rouge) ; au zinc (lentilles, noisettes, poissons…) ; à la vitamine B – c’est la vitamine du cheveu –, présente dans le riz complet, les fruits et les légumes.

Je veux une peau souple et hydratée

Misez sur l’huile d’onagre ou de bourrache. Mais, plutôt que de l’avaler, massez-vous le visage avec ! Faites ensuite des exercices de yoga facial devant un miroir (Je m’initie au yoga du visage, Sylvie Lefranc, Leduc.s éditions), encore plus efficaces avec un mushroom. Utilisé 1 à 2 fois par jour, ce champignon de jade ou de quartz est magique : il décrispe les traits, dégonfle les poches et relève l’éclat.

Je veux repulper ma peau

Optez pour une infusion d’acide hyaluronique, qui réhydratera profondément votre peau en quelques minutes. Coup d’éclat également garanti avec la mésothérapie : « des micro-injections superficielles de vitamines et d’acide hyaluronique non réticulé », précise le Dr Grand-Vincent. Son atout : elle ne présente pas de contre-indication avec les traitements anti-cancéreux.

À LIRE

Tout sur les compléments alimentaires. Les bons et les moins bons de Pr Luc Cynober, éd. Odile Jacob.

Belle et bien dans son âge. Ma méthode pour prendre de l’âge sans vieillir de Natacha Dzikowski, Leduc.s éditions.

Céline Dufranc

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 22, p. 106)

1. G. S. Omenn, et al., « Risk factors for lung Cancer and for intervention effects in CARET, the Beta-Carotene and Retinol Efficacy Trial », Journal of the National Cancer Institute, 1996.
2. D. Albanes, et al., « Alpha-Tocopherol and beta-carotene supplements and lung cancer incidence in the alpha-tocopherol, beta-carotene cancer prevention study », Journal of the National Cancer Institute, 1996.
3. Selon une enquête publiée en 2008 par l’Alliance européenne pour l’accès à des médicaments sûrs (EAASM).
4. Étude NutriNet-Santé.

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


RoseUp Association

Face aux cancers, osons la vie !

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}