Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Une nouvelle étude suggère le rôle du stress dans la croissance tumorale

{{ config.mag.article.published }} 26 février 2019

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Le stress est souvent pointé du doigt quand un cancer se déclare. Une nouvelle étude suggère que l'épinéphrine, une hormone du stress, favoriserait le développement des tumeurs et leur dissémination dans l'organisme.

{{ config.mag.article.warning }}

Quand le cancer survient, le coupable est souvent tout trouvé : le stress. Et le lien paraît d’autant plus évident qu’on aura vécu un événement traumatisant peu avant : divorce,  décès ou  burnout… (Lire notre article « Le stress donne-t-il le cancer ? »). Si aucune étude n’a confirmé clairement que cet état psychologique pouvait déclencher un cancer, le stress pourrait accélérer la maladie. C’est ce que suggère une nouvelle étude publiée en ce début d’année dans la revue Journal of Clinical Investigation.

L’épinéphrine, hormone du stress, augmente la croissance tumorale chez la souris

Pour vérifier cette hypothèse, les auteurs de l’article ont confiné des souris dans un espace exigu où il leur était impossible de bouger librement. Après 7 jours d’acclimatation dans cet environnement stressant, des cellules de cancer du sein leur ont été implantées. Puis, les souris ont été divisées en 2 groupes : le premier était maintenu dans les conditions stressantes, le second réintégrait des cages standard (condition « témoin »).

Au bout d’un mois, les souris stressées avaient développé des tumeurs plus volumineuses que les souris témoin. Parallèlement, le sang de ces rongeurs présentaient une élévation de la concentration des 2 hormones du stress : l’épinéphrine et, dans une moindre mesure, la norépinéphrine. Le taux sanguin de cortisol restait, quant à lui, inchangé.

Tumeurs des souris stressées (en bas) et des souris témoin (en haut)

 

Corrélation n’étant pas causalité, les scientifiques ont cherché à démontrer que l’épinéphrine était bien responsable de la croissance tumorale. Ils ont donc injecté directement l’hormone à des souris atteintes de cancer : 2 semaines après l’inoculation, les souris présentaient bien des tumeurs plus importantes que les souris non traitées.

La vitamine C permet de contrecarrer les effets de l’épinéphrine

Les scientifiques se sont ensuite attelés à décortiquer le signal envoyé par l’épinéphrine à la tumeur. Ils ont ainsi découvert que l’hormone était capable de déprogrammer les cellules cancéreuses pour qu’elles retrouvent leur état de cellule souche cancéreuse c’est-à-dire, leur capacité à s’auto-renouveler et à envahir d’autres organes. Le stress favoriserait donc non seulement la croissance des tumeurs mais également le développement de métastases.

Restait à savoir comment bloquer ce signal. Pour ce faire, les chercheurs ont sorti les grands moyens en testant les 1280 médicaments que compte le registre de la haute autorité de santé américaine (FDA). Une vingtaine de molécules ont montré leur efficacité in vitro. L’une d’elle a particulièrement attiré l’attention des scientifiques : la vitamine C. Des études antérieures avaient en effet déjà montré son intérêt en oncologie, notamment dans les cancers du pancréas, du colon, du sein et de la peau. Pour valider son efficacité in vivo, ils ont donc injecté de la vitamine C aux souris cancéreuses stressées. Résultat : elles présentaient des tumeurs moins importantes que leurs consœurs non traitées.

Une nouvelle voie à explorer

Bien évidemment, il serait prématuré de courir dès à présent chez son pharmacien pour faire le plein d’ampoules de vitamine C. Cette étude a été réalisée chez la souris (et sur un petit nombre d’animaux), il serait donc hasardeux d’extrapoler ces résultats chez l’homme. On peut légitimement se demander par exemple à quel type de stress « humain » pourrait correspondre l’enfermement d’une souris dans une cage exiguë. Rappelons également que les souris ont été traitées par injection de vitamine C et non par prise orale.

Les scientifiques ont toutefois cherché à valider la pertinence clinique de leurs observations en analysant le sang et les biopsies de 83 patientes atteintes d’un cancer du sein. Aucun lien n’a été établi entre la concentration de l’épinéphrine et le statut de la tumeur (expression des récepteurs HER2 ou aux hormones sexuelles), son stade ou l’envahissement ganglionnaire. En revanche, d’après l’extrapolation des données de ces femmes, un taux élevé d’épinéphrine serait l’indicateur d’un taux de survie globale et d’un taux sans maladie amoindrie.

L’épinéphrine semble donc bien être une nouvelle cible thérapeutique pour lutter contre le développement tumoral et les métastases. En attendant un futur traitement, il est bon de savoir que le taux de cette hormone n’est pas constant et qu’il peut notamment être réduit par l’activité physique.

Emilie Groyer


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

01:00

Symptômes et diagnosticTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – La radiologie interventionnelle, késako ?

Aujourd’hui, on vous dit tout sur cette technologie de pointe qu’est la radiologie interventionnelle. Ça sert à quoi ? Comment ça marche ? Quels sont ses avantages ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

9 février 2024

01:53

ImmunothérapiesTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – L’immunothérapie, késako ?

L'immunothérapie a révolutionné la lutte contre le cancer. Son but principal est d’aider le corps du patient à lutter par lui-même contre la maladie, en stimulant son système immunitaire. Comment ça marche ? Qui est concerné ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

26 janvier 2024

63:00

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – La biopsie liquide

Et si l'on pouvait diagnostiquer un cancer, détecter une récidive ou une résistance à un traitement par une simple prise de sang ? C'est la promesse de la biopsie liquide. Le Pr Catherine Alix Panabières, directrice du laboratoire des Cellules Circulantes Rares Humaines du CHU de Montpellier et co-inventrice de ce mot, vous explique comment fonctionne cette technique et comment elle pourrait très bientôt révolutionner la lutte contre le cancer.

8 décembre 2023

Thérapies ciblées et ADCDécryptage

Tests génétiques : leur remboursement, source d’inégalité pour les personnes touchées par un cancer

Les thérapies ciblées ont révolutionné la lutte contre le cancer. Cependant, parce que les tests génétiques qui permettent de déterminer quels patients pourront en bénéficier sont actuellement partiellement remboursés, tous ne peuvent pas en bénéficier. Une véritable perte de chance pour les malades.

7 décembre 2023

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Estime de soiAtelier

Cycle thématique Se réconcilier avec son corps-Sophrologie

18 mars 202411h15 - 12h15

Grâce à différents exercices de respiration, d'écoute des sensations corporelles et de visualisation, la sophrologie vous aide à traverser cette épreuve en vous apprenant à relâcher vos tensions, à expulser vos peurs et à accepter votre état d'être. Cette séance est animée en petit groupe par Anne Bérangère, sophrologue et ouvert aux pratiquantes et non-pratiquantes.

Bordeaux

Atelier

Tricot

26 mars 202413h30 - 15h00

Nous vous proposons de venir partager un moment créatif entre ladies, animé par Audrey, bénévole de l'association Au sein des femmes. Un fois par mois, elle vous proposera un atelier autour du tricot, ouvert à toutes, des débutantes aux plus confirmées. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers… Pour déstresser, rien ne vaut le tricot. Venez découvrir les bienfaits de la tricothérapie avec notre intervenante Audrey !  Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Bordeaux, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Bordeaux

Angoisse et stressAtelier

Ecriture créative

26 mars 202410h30 - 12h00

Ecriture créMettre des mots sur vos maux, s’exprimer autrement et apprendre à lâcher prise, c’est ce que vous apprend notre spécialiste en écriture, Sylvianne Perrat, pour jouer avec les mots et de leur sens, libérer votre créativité, ou lâcher prise. Un bon moment assuré. Aucune notion d’écriture ni d'aisance rédactionnelle n’est nécessaire. Pensez à amener votre carnet d’écriture et un crayon Si vous n'êtes jamais venu à la Maison RoseUp Bordeaux, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.ative

Bordeaux

Estime de soiAtelier

Cycle thématique se réconcilier avec son corps – Danse méditative

19 mars 202413h30 - 14h30

Maria , vous propose une initiation à la danse méditative. Venez prendre conscience de votre corps et de l'espace qui vous entoure. Grâce à trois mouvements méditatifs, vous chercherez l'amplitude de votre corps et lui offrirez l'occasion de se déployer.