Décryptage

Une nouvelle étude française confirme l'utilité clinique de la signature génomique OncotypeDX : la prise en compte de ce test permet de réduire de 36 % la prescription de chimiothérapies adjuvantes chez les femmes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce. Des résultats qui contredisent le rapport de la HAS publié la veille.
Une étude vient de montrer que l'acupression, une pratique de la médecine traditionnelle chinoise, soulage les douleurs, l'anxiété et les troubles dépressifs dont certaines femmes souffrent après un cancer du sein.
Fin 2017, après de nombreuses tergiversations, le glyphosate avait finalement vu son autorisation reconduite pour 5 ans. Une étude publiée aujourd’hui révèle que cette décision repose sur un rapport largement inspiré par Monsanto et les industriels de l’agroalimentaire.
La société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale se bat contre les polémiques autour des vaccins contre les HPV, virus responsables notamment des cancers du col de l'utérus. Arguments scientifiques à l'appui, Jean Gondry, gynécologue obstétricien et président de la société savante, nous explique pourquoi il s'agit de "fake news".
Les gynécologues l'attendaient depuis 20 ans, le dépistage organisé du cancer du col de l'utérus sera lancé à l'échelle nationale dans quelques semaines. Un programme destiné notamment à lutter contre les inégalités de l'accès au dépistage.
Une étude franco-canadienne vient de montrer que le protocole de chimiothérapie Folfirinox permet de prolonger de 20 mois la survie des malades atteints d’un cancer du pancréas après une chirurgie. Un réel espoir contre ce cancer de mauvais pronostic.
Des chercheurs australiens ont trouvé ce qui distingue l’ADN tumoral de l’ADN sain. Ils ont ainsi développé un test simple et peu coûteux qui permet de savoir rapidement si une personne est atteinte d’un cancer.
Lors du congrès du cancer du sein de San Antonio, les oncologues ont montré qu’un médicament habituellement prescrit pour l’incontinence urinaire est aussi capable de soulager les bouffées de chaleur.
L’hormonothérapie permet de réduire le risque de récidives des cancers hormono-dépendants, notamment après un cancer du sein. Comment ça marche, qui peut en bénéficier, quels sont les effets secondaires ? On fait le point.
Vous avez été nombreuses à nous poser vos questions sur les prothèses macrotexturées mises en cause dans le développement de lymphome anaplasique à grandes cellules par l’enquête « Implant Files ». Nous les avons transmises au service chirurgie plastique de l’hôpital Saint Joseph. Voici leurs réponses.