Accueil Article

Article

La rencontre avec le cancer lève souvent certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Caroline rêvait d’un tatouage mais n’envisageait pas VRAIMENT sauter le pas. Mais ça, c'était avant la maladie.
Thaïs, une adolescente des Ardennes, a coupé ses longs cheveux pour en faire don aux malades de cancer. Un geste solidaire qui est aussi une catharsis.
Et si les médecins parvenaient à observer les organes touchés par une tumeur à travers la peau ? Alors, ils pourraient proposer des soins ultra-ciblés et personnalisés, donc d’une efficacité redoutable. De la science-fiction ? Plus vraiment…
La rencontre avec le cancer lève souvent certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Astrid ne pensait pas, mais PAS DU TOUT, ouvrir un magasin bio à Belle-Île-en-Mer. Mais ça, c'était avant la maladie.
Il touche plus de 43 000 Français, dont 20 000 femmes, et fait plus de 17 000 victimes chaque année. Détecté précocement, ce cancer se guérit pourtant dans neuf cas sur dix. Il s’agit juste de passer deux minutes aux toilettes tous les deux ans. Simple, basique, mais ça coince…
La rencontre avec le cancer fait souvent sauter certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Gaëlle ne pensait pas être un clown dans l’âme, DU TOUT. Mais ça, c'était avant la maladie.
Dans un avis publié ce jour, la HAS complète les recommandations émises la semaine dernière par le ministère concernant le rappel vaccinal. L'autorité de santé préconise une nouvelle dose aux personnes de plus de 65 ans ou souffrant de comorbidités. Les personnes atteintes d'un cancer hématologique ou en progression sont concernées.
La rencontre avec le cancer fait souvent sauter certains freins. On se prend à dire ou faire des choses dont on ne s’imaginait pas capable avant. Cécile n’envisageait pas rester inoccupée une seconde. L’oisiveté ce n’était pas pour elle DU TOUT. Mais ça, c'était avant la maladie.
Pendant la consultation d'annonce, votre oncologue vous dévoile votre parcours de soins. Mais comment les traitement sont-ils décidé ? Et par qui ?
En septembre, une campagne de rappel vaccinal sera lancée auprès "des plus fragiles et des plus âgés". Pourquoi ? Qui est concerné ? Quelles seront les modalités ? La Task Force Interministérielle Vaccin apporte des précisions.