Article

Hormonothérapie

L'hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Comment maintenir une vie sexuelle ? Suivez-nous pour ce voyage plein de rebondissements à Hormonoland !
Le bénéfice des anti-aromatases sur les récidives de cancer du sein, vanté par les études cliniques, compense-t-il vraiment les effets secondaires qui leurs sont associés ? Nous avons interrogé 2 spécialistes : le Docteur Mouly, gynécologue, et le Docteur Pistilli, cancérologue.
Lorsqu'on est malade, mieux vaut mobiliser ses forces pour combattre le cancer que pour lutter avec les administrations. Alors l'Institut national du cancer publie un guide pour vous orienter et faciliter vos démarches pendant et après la maladie.
Julie nous raconte, sans tabou mais avec humour, son expérience du MonaLisa Touch : le laser de réjuvénation qui remédie à la sécheresse vaginale.
Ambiance feutrée, lumière tamisée… Sous les doigts d’Isabelle, dans le salon de beauté de la maison Rose, à Bordeaux, Patricia découvre le nursing touch. Doux comme une caresse.
Une étude vient de montrer que l'acupression, une pratique de la médecine traditionnelle chinoise, soulage les douleurs, l'anxiété et les troubles dépressifs dont certaines femmes souffrent après un cancer du sein.
Fin 2017, après de nombreuses tergiversations, le glyphosate avait finalement vu son autorisation reconduite pour 5 ans. Une étude publiée aujourd’hui révèle que cette décision repose sur un rapport largement inspiré par Monsanto et les industriels de l’agroalimentaire.
Ils sont partout et la liste de leurs méfaits supposés fait froid dans le dos : cancers hormonodépendants, diabète, troubles de la fertilité… Qui sont-ils  ? Éléments de réponses.
La société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale se bat contre les polémiques autour des vaccins contre les HPV, virus responsables notamment des cancers du col de l'utérus. Arguments scientifiques à l'appui, Jean Gondry, gynécologue obstétricien et président de la société savante, nous explique pourquoi il s'agit de "fake news".
Les gynécologues l'attendaient depuis 20 ans, le dépistage organisé du cancer du col de l'utérus sera lancé à l'échelle nationale dans quelques semaines. Un programme destiné notamment à lutter contre les inégalités de l'accès au dépistage.