Article

Anne a 46 ans et en rémission d'un cancer du sein triple négatif depuis 8 ans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou presque. A cause des effets secondaires des traitements, impossible pour elle d'avoir des rapports sexuels sans douleur. Folle amoureuse de son mari, la quadra n'est pas prête à se résigner et court après les spécialistes. Mais leur verdict semble sans appel : il n'y a aucune solution à son malheur. Vraiment ? Elle nous raconte ses pérégrinations...
La douleur pousse de nombreuses femmes à renoncer au dépistage du cancer du sein par mammographie. Une étude française vient de montrer que l'inconfort de cette technique est mieux toléré quand les femmes contrôlent elles-mêmes la compression de leur poitrine.
Anne a 46 ans et en rémission d'un cancer du sein triple négatif depuis 8 ans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou presque. A cause des effets secondaires des traitements, impossible pour elle d'avoir des rapports sexuels sans douleur. Folle amoureuse de son mari, la quadra n'est pas prête à se résigner et court après les spécialistes. Mais leur verdict semble sans appel : il n'y a aucune solution à son malheur. Vraiment ? Elle nous raconte ses pérégrinations...
Anne a 46 ans et en rémission d'un cancer du sein triple négatif depuis 8 ans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou presque. A cause des effets secondaires des effets secondaires des traitements, impossible pour elle d'avoir des rapports sexuels sans douleur. Folle amoureuse de son mari, la quadra n'est pas prête à se résigner et court après les spécialistes. Mais leur verdict semble sans appel : il n'y a aucune solution à son malheur. Vraiment ? Elle nous raconte ses pérégrinations...
Diagnostiquée mi-décembre d'un lymphome, Agathe Auproux, ex-chroniqueuse de "Touche pas à mon poste", a annoncé hier son cancer sur Instagram.
En cette journée internationale des femmes, il sera de bon ton de s’indigner des inégalités salariales, des discriminations au travail, du harcèlement, de la taxe rose… Et toutes ces revendications sont bien légitimes. Mais il est un domaine où l’on entend moins parler de l'inégalité entre hommes et femmes : celui de la santé. Ses répercussions sont pourtant loin d'être anodines.
Le cancer colorectal n'est pas sexiste : il touche indistinctement les hommes et les femmes. Alors, on n'oublie pas : le dépistage, c'est tous les 2 ans à partir de 50 ans !
Le cancer colorectal est silencieux : ses symptômes sont imperceptibles. Alors, on n'oublie pas : le dépistage, c'est tous les 2 ans à partir de 50 ans.
Le microbiote est loin d'avoir révélé tous ses mystères. Ce véritable écosystème hébergé par nos intestins, composé de près d'un kilogramme de bactéries, virus et champignons non pathogènes, a déjà montré son rôle clé dans des maladies métaboliques comme le diabète ou l'obésité. Il éveille à présent l'intérêt des oncologues. Joël Doré, directeur de recherche à l'INRA, nous éclaire sur ce monde intérieur.
Le dépistage du cancer colorectal, comme le contrôle technique : c'est tous les 2 ans à partir de 50 ans.