Accueil Thème Cancer du sein

Tous nos contenus sur le thème : cancer du sein

A la fin du premier épisode, nous avions laissé Cécilia, amazone, dans l'attente des résultats des tests de prédisposition au cancer du sein qui détermineraient si, oui ou non, elle devait se faire opérer de son second sein avant d'envisager la reconstruction. Dans ce nouvel épisode, Cécilia est enfin fixée.
Parce que la moitié des femmes de 50 à 74 ans invitées à se faire dépister ne le font finalement pas, MyPebs, une grande étude européenne, s’apprête à évaluer un programme alternatif de dépistage, fondé sur le risque de chacune de développer un cancer du sein dans les 5 ans à venir. 85000 volontaires vont être recrutées à partir du 1er décembre. Dont 20000 en France.
Les études sur les liens entre travail nocturne et développement du cancer du sein se multiplient. Les risques, longtemps occultés, sont mieux définis. Et s’il s’agissait du scandale sanitaire de demain ?
Nature Medecine a annoncé lundi un résultat spectaculaire : la rémission d’un cancer du sein métastatique, réputé incurable, chez une femme de 49 ans. Le traitement d’immunothérapie utilisé est toutefois loin de pouvoir encore être proposé en routine.
Une nouvelle étude présentée au congrès d'oncologie de l'ASCO montre que des tests génétiques pourraient éviter à certaines femmes avec un antécédent de cancer du sein de se passer de chimio. Mais peut-on vraiment annoncer la fin de la chimio ?
Après une ablation du sein gauche et une tumorectomie du sein droit, Cécilia, 40 ans, a choisi de se faire reconstruire. Suivons-la pas à pas, dans cette quête du Sein Graal. 1er épisode : LE rendez-vous tant attendu.
Jennifer a 59 ans. À 40 ans, elle a eu un premier cancer du sein et, depuis près de dix ans, elle vit avec un second cancer, métastasé. Son élixir de longévité : des voyages lointains et une association, créée en 2012…
Adapté d’un roman d’Anne Percin, le téléfilm «ma mère, le crabe et moi» devrait être diffusé sur France 2 d’ici la fin de l’année. Avec Émilie Dequenne en maman malade. Rencontre...
Grâce à la Maison Rose, Alexandra arbore un superbe tatouage sur sa cicatrice. Rencontre avec une fille au cœur d’Argan.
Ester a été la première patiente au monde à utiliser le Brava lors de sa reconstruction par Diep. Fondatrice de l’Association pour la reconstruction du sein par Diep, elle vous dit tout de son incroyable parcours.