Vous vous demandez de quoi est fait votre traitement ? Souvent d’un bout d’écorce d’arbre, d’éponge, voire d’une protéine de méduse ! Petit florilège des étonnantes découvertes anticancer inspirées ou nourries de la faune et la flore qui nous entourent.
Une étude clinique, conduite par une équipe de l’Institut Curie, combine pour la première fois un vaccin thérapeutique contre le papillomavirus à une immunothérapie pour lutter plus efficacement contre les cancers liés à ce virus. Les résultats, bien que préliminaires, sont prometteurs.
La vaccination entraîne le système immunitaire à cibler certaines bactéries et virus. Efficace dans la prévention des maladies, son application en cancérologie donne des résultats encore peu probants. Pour le moment...
Une étude parue dans Cell montre que les tumeurs hébergent un microbiote dont la diversité varie d'un individu à l'autre. L'enrichissement de cette flore par transfert de microbiote fécal pourrait permettre de prolonger la survie des malades de cancer.
Le microbiote est loin d'avoir révélé tous ses mystères. Ce véritable écosystème hébergé par nos intestins, composé de près d'un kilogramme de bactéries, virus et champignons non pathogènes, a déjà montré son rôle clé dans des maladies métaboliques comme le diabète ou l'obésité. Il éveille à présent l'intérêt des oncologues. Joël Doré, directeur de recherche à l'INRA et spécialiste de l'écologie microbienne, nous éclaire sur ce monde intérieur.