Article

Des consultations, des ateliers de lymphologie, et des conseils pour gérer vous-même votre œdème existent. Par ici la marche à suivre.
Aujourd’hui, en France, huit salariés sur dix retravaillent après un cancer. Plutôt une bonne nouvelle! Mais mieux vaut préparer son retour.
Sur l’ordonnance, on découvre un nouveau médicament prescrit : "facteurs de croissance"… Oui, mais croissance de quoi ?
Après une mastectomie partielle ou totale, elles voulaient retrouver une poitrine, si possible la plus naturelle possible. C’est chose faite. Elles racontent…
Marre de devoir toujours voir la vie en rose. On veut aussi pouvoir aller mal de temps en temps. C'est même parfois positif !
« C'est lui qui opère, c'est lui le remède. » Parce qu'ils agissent directement sur le mal, les chirurgiens sont parfois considérés comme de vrais magiciens...
Au centre René-Huguenin-Curie à Saint-Cloud, Claude Boiron, chef du service rééducation et réhabilitation à l'Institut Curie, propose un nouveau mode de consultations pour les lymphœdèmes.
Pendant longtemps, on a cru qu’il ne fallait surtout pas bouger le bras en présence d’un lymphœdème. Ou ne rien porter. « Bêtise », s’écrie aujourd’hui l’ensemble du corps médical. Rose magazine vous dit pourquoi.
Pour un œdème important, une semaine de soins à l’hôpital ou une auto greffe ganglionnaire peuvent être envisagées. Des explications sur cette hospitalisation.
Assureurs frileux ? Banques allergiques au risque ? Emprunter après la maladie demeure compliqué. Et ce malgré la convention Aeras. Précaire tu es, précaire tu restes.