Elles sont plus de 30 % chaque année à refuser l’hormonothérapie et à accroître leur risque de récidive. Pourquoi tant de femmes inobservantes ?
Ce traitement inhibiteur d’hormones diminuerait aussi la libido. Fantasme ou réalité ?