Comme chaque année, le congrès international de cancérologie de l’ASCO a été l’occasion de présenter les dernières avancées dans le domaine du cancer du sein. Pour cette édition 2021, les principales annonces concernent la lutte contre la récidive des cancers localisés.
Elles sont des centaines de femmes atteintes d'un cancer du sein triple négatif métastatique à attendre le Trodelvy, ce traitement qui leur permettrait de gagner quelques précieux mois de vie. Les membres du collectif Mobilisation Triplettes se battent pour obtenir plus de doses de la part du laboratoire américain Gilead. RoseUp soutient leur appel à l'aide.
Classés parmi les drogues illicites et dangereuses, LSD et champignons hallucinogènes pourraient offrir une solution thérapeutique à l’anxiété et à la dépression chez les malades de cancer. Délire ou révolution ?
Un an après le début de la pandémie, le bilan du Covid-19 est lourd pour les malades de cancer. Cette crise pourrait malgré tout leur bénéficier en remettant sur le devant de la scène un traitement délaissé : la vaccinothérapie anti-cancer.
Nathalie lutte depuis 4 ans contre un cancer du sein très agressif. Le médicament qui pourrait lui sauver la vie, le Trodelvy, n'est pas disponible en France. Pour trouver le soutien nécessaire à la traversée de cette nouvelle épreuve, elle ouvre une page Facebook au ton sarcastique et jamais larmoyant : "Trodelvy pour la vie".
Certains lymphomes non hodgkiniens évoluent très rapidement. Grâce à une meilleure compréhension de ces cancers, les armes pour les contrer sont de plus en plus efficaces.
Cela faisait 30 ans que le cancer de l'endomètre n'avait pas bénéficié d'une avancée thérapeutique. C'est désormais chose faite avec la combinaison d'une immunothérapie et d'une thérapie ciblée qui augmente considérablement la survie des femmes touchées par ce cancer.
Le Pr Grynberg, spécialiste de la fertilité à l'hôpital Antoine-Béclère à Clamart et à Jean-Verdier à Bondy, répond à vos questions. Aujourd'hui, il répond aux femmes qui souhaitent arrêter leur hormonothérapie pour un projet de bébé.
Encore suspectes aux yeux de nombre de médecins, certaines approches thérapeutiques traditionnelles trouvent pourtant une place dans les parcours de soins, même à l’hôpital.
Situations kafkaïennes où des médicaments reçoivent une autorisation de mise sur le marché mais sans remboursement, où des autorisations temporaires d’utilisation pour des molécules innovantes sont données puis retirées, où la stratégie décennale de lutte contre le cancer promeut la médecine personnalisée mais sans aucun moyen de l’exercer. Le Dr Paul Cottu, Chef adjoint du département d'oncologie médicale à l'Institut Curie, tire la sonnette d’alarme sur un maelstrom politico-administratif qui fait perdre des chances à des milliers de malades de cancer.